BRAVO !

10 avril 2017 - 23:36

QUEL PLAISIR !

C'est sous un soleil radieux que nous avons vu évoluer une superbe équipe de Bouclans ; dimanche, de bout en bout, ils ont su imposer leur envie de victoire. Il faut dire que qu'au pied du mur, les efforts fournis sont d'autant plus impressionnants. Une défense rigide, une construction de jeu débordante de vivacité et des finitions parfaites, il n'en fallait pas moins pour que les joueurs survolent le match. Aigremont/Montoille a bien tenté quelques passes d'arme, mais l'esprit de corps de Bouclans était le plus fort. Avec 3/0 à la mi-temps et 6/2 au coup de sifflet final, l'EBG a rendu une copie parfaite. Voyons ce qu'en pense le coach :

Alors coach, heureux ?

<< On ne peut que l'être, mais mon plaisir ne vaut que si les spectateurs, les dirigeants et bien entendu les joueurs ont éprouvé eux aussi de la joie, ... et je pense que c'est le cas. Ce qui me ravi le plus, c'est le style, le rythme et la rigueur avec lesquels mes gars ont fait le job. Ils avaient rendez-vous ce weekend avec l'histoire du club, ou plutôt avec une page de l'histoire du club. Celle-là même qui va nous remettre sur les bons rails, ceux d'un avenir concret et lumineux. Donner le ton, c'est exactement ce que je souhaitais, et ils ont su le faire avec la manière. >>

Qui vous a fait le plus d'effet ?

<< Si je vous dis tout le monde, vous serez déçu, alors je vais détailler :

Un gardien présent, avec une gestuelle propre, Bastien Grangeot est une valeur sûre dont le potentiel est énorme.

Romain Poignard et Mehdi Linotte, deux latéraux au grand cœur, qui compensent leurs défauts techniques par des chevauchées folles qui surprennent les adversaires, et parfois même leur coach.

Rodolphe Colotte, un visage de poupon mais un stoppeur enragé, dans un coin de la tête de cet informaticien, se cache un joueur de football américain, un tigre.

Clément Baud, a su apporter la sérénité en début de match, il a été dignement remplacé par Miguel Bras-Ruiz, ces deux anciens ont su monter la voie, celle de l'abnégation.

Le rôle du capitaine n'est pas donné à tout le monde, Bastien Jacquot fait preuve d'exemplarité et de respect, avec le numéro 6 sur le dos, c'est déjà beaucoup !

Yannick Leroux, dernier arrivé au club, a tout pour plaire, l'envie, la vision du jeu (très importante pour moi) et une certaine vista !

Sofiane Linotte, petite perle qui reste quelques fois  enfermée dans sa coquille, mais qui, libérée, éblouie quand elle se risque au soleil, l'étincelle qui peut tout faire flamber !

Ayad Naji, un 10 refoulé qui prendra toute son ampleur quand il fera son comming-out de meneur de jeu, mais un vrai compétiteur sans état d'âme, très vite, il peut devenir un tueur de défense.

Farouk Lemai et Vincent Vaubourg, passeurs, buteurs, frappeurs, deux attaquants flamboyants qui ne pense qu'à çà, attaquer et foutre le feu, chaud "derrière", suivez le chemin les jeunes, les vieux tracent la route.

Mathias Philippe, 18 ans et tout a apprendre mais quelle vitesse et quel culot dans le jeu, une passe décisive de la poitrine du milieu de terrain, (j'avais encore jamais vu !) un gosse sans complexes, j'adore.

Je suis sûr qu'il reprend deux fois de dessert, mais même avec la caravane au cul, il sait manœuvrer au milieu d'une défense et servir ses camarades au millimètre, Azzedine Meftah-Saoues apporte la finition, un peu comme une cerise sur un gâteau.

Et je n'oublie pas les joueurs qui, blessés ou suspendus, assistaient à cette rencontre. Avec les moins de 18 à leurs côtés, ils devaient, j'en suis sûr, avoir au fond d'eux cette rage, l'envie et à la fois la frustration de ne pas participer à la fête sur le terrain. Alors je leurs dis, à eux et à tous les licenciés séniors, Bouclans/Gonsans est toujours là, il faut juste y croire et se battre ensemble, encore et encore, toujours et toujours, encore et toujours, soyons tous encore et toujours forts et fiers ! >>

Merci coach et à bientôt.

 

Commentaires